Sexo

Que faut-il savoir sur l’orgasme féminin ?

Que faut-il savoir sur l’orgasme féminin ?
Notez cet article

Parmi nos interrogations sur le sexe, l’orgasme féminin fait partie des sujets les plus récurrents, et peu d’hommes en vérités savent réellement en quoi il consiste et surtout… comment le provoquer chez une femme !

Il y a plusieurs raisons qui expliquent ce manque de connaissance : l’intimité et la pudeur, car peu de parents éduqueront à leur garçon l’art de faire jouir une fille, et à moins de chercher vous-même les informations, il y a toujours très peu de chances dans les mœurs actuelles que des femmes s’exposent sur ce sujet, même si ce serait très profitable.

Il y a une autre grande raison : les femmes elle-même peuvent ne pas savoir comment être amenées à jouir dans le rapport sexuel. Car pour beaucoup d’entre elles, la pénétration ne suffit pas pour atteindre le septième ciel.

En vérité, l’orgasme féminin dépend de plusieurs critères et il n’est pas le même chez toutes les femmes. Certaines ont davantage d’occasions d’éprouver du plaisir tandis que d’autres ont besoin d’être stimulées autrement. Dans ce cas, comment amener la – ou les – demoiselles à cet état facilement ?

Explication de l’orgasme féminin

Les signes

Commençons par lever le voile sur les signes généraux de l’orgasme

  • Il s’agit d’un réflexe qui répond à plusieurs stimulations, c’est pourquoi il est important de favoriser l’excitation à la fois par des caresses et des baisers dans plusieurs zones du corps, sans oublier le mental avec du flirt coquin, du jeu de rôle, des fantasmes. Le corps masculin mérite tout autant d’être stimulé par la partenaire d’ailleurs.
  • Lorsqu’une femme jouit, vous remarquerez toujours une contraction des muscles particulièrement au niveau du bassin, ainsi qu’une respiration intense et peut-être des gémissements (ce n’est pas le cas pour tout le monde). Beaucoup de tension est évacuée, d’où ces fameuses réactions pouvant être impressionnantes. Certaines femmes vivent concrètement leur orgasme, d’autres se sentent flotter et déconnectées (on appelle cela la petite mort), et il y en a enfin qui ne remarque pas leur orgasme tellement elles étaient dans le feu de l’action.
  • Il y a des zones qui s’élargissent, comme avec les sains qui sont davantage bombés par la montée du sang, sans oublier les tétons qui se tendent (si cela arrive, vous pouvez être sûr de faire du bon boulot). Si les tétons de votre partenaire sont quotidiennement tendus, fiez-vous davantage aux mouvements de son corps et à sa respiration. Appliquez aussi un peu de « Dirty Talk », qui est une forme de jeu par des échanges coquins : demandez-lui d’une voix langoureuse si elle aime quand elle ressent vos doigts en elle par exemple.
  • Au niveau du vagin, les lèvres s’agrandissent et le sang qui se précipite vers la zone du pelvis permet de créer la chaude sensation de plaisir propre aux femmes. Vient alors le liquide vaginal, un lubrifiant parfait et naturel pour la pénétration.
  • Le clitoris, s’il a été stimulé, s’agrandit puis se rétracte juste avant l’orgasme. Lorsque celui-ci vient, il se produit en vagues successives, ce qui explique pourquoi il dure plus longtemps que celui des hommes.
  • Une fois l’orgasme passé, il a été reconnu que les partenaires sont davantage bavards. Une bonne raison supplémentaire pour faire l’amour afin de bien communiquer. 😉

Et si elle joue la comédie ?

Cela peut faire peur de ne pas savoir si les sensations qu’elle éprouve sont réelles et si elle simule le plaisir pour ne pas vous blesser dans votre égo. Et ces craintes sont légitimes, mais nous allons les faire voler en éclat tout de suite :

  • Avec les informations de cet article, il est tout simplement impossible que vous ne créez pas de résultat durant vos prochains rapports sexuels.
  • Certaines femmes aiment gémir fortement et simuler car cela les excite. Jouez le jeu et laissez-vous aller, d’une certaine façon elle vous fait du Dirty Talk.
  • Si votre partenaire n’éprouve pas de plaisir et ne vous le fait pas savoir, tentez d’en parler de façon simple en tête à tête, de façon respectueuse. Et commencez à planifier comment vous allez faire l’amour la prochaine fois. Cet échange peut parfaitement devenir excitant pour l’un comme pour l’autre et vous amener tout de suite dans une chambre (ou dans un endroit plus exotique !).
  • Si malgré vos efforts vous ne savez pas ce qui se passe dans sa tête, et si elle vous laisse dans l’incertitude, remettez-la à sa place en lui demandant de s’ouvrir davantage à vous. La communication se fait à deux et c’est une preuve de respect.

Les différents orgasmes

L’orgasme vaginal

Le premier orgasme que l’on reconnait est l’orgasme vaginal, et beaucoup de personnes pensent à tort qu’il est le seul orgasme excitant. Même certaines femmes ne sont pas conscientes qu’il existe plusieurs façons de jouir, bien que cela commence à se réguler avec une libération des mœurs toujours plus croissante et une approche décomplexée du sexe.

Si des femmes (on ne parle pas de toutes les femmes) n’ont pas d’orgasme durant la pénétration, cela peut être tout-à-fait normal et ce n’est pas contre-nature. Leur corps est fait ainsi : la majorité des nerfs qui lui permettent de ressentir du plaisir et dans ce cas de monter de plus en plus en crescendo… se situent dans la région du clitoris ! Et le clitoris n’est presque pas traité dans le cas d’une pénétration.

« Et le point G dans tout cela ? »

En effet, le point G est l’exception. Il demeure mystérieux car là aussi cela dépend du corps de la femme, et chaque corps est unique. Certaines peuvent très bien ne pas avoir de point G, ou de ne pas en avoir un assez conséquent. S’il est présent, il est toutefois sûr d’exister dans la zone du vagin, et en l’atteignant vous parviendrez à déclencher un puissant orgasme qui libèrera du fluide. La meilleur chose à faire pour le trouver est d’utiliser vos doigts et d’être assez communicatif l’un l’autre pour déterminer l’endroit qui créera le déclic. 😉

Si la fille est couchée sur le dos et qu’il n’y a aucun résultat, essayez en étant positionnés proches sur le côté, face à face. Plus vous pourrez explorez son intimité, meilleur ce sera.

L’orgasme par le clitoris

Si l’orgasme vaginal peut être difficile et hasardeux, l’orgasme par le clitoris a beaucoup plus de chance de succès, grâce à la multitude de nerfs (environ 8000 en vérité) qui l’entourent comme je l’ai indiqué précédemment. Il s’agit ni plus ni moins de LA zone sensible que l’on peut réserver exclusivement à faire jouir une femme. Si votre rapport sexuel par pénétration à laissé votre partenaire sur sa faim, il est une bonne idée de flatter cette chère perle !

Pour intensifier cet orgasme, n’allez pas directement sur la zone, faîtes anticiper avec les préliminaires. C’est surtout là que les caresses, les massages, les baisers et les mots coquins feront leur effet : plus vous rendez la fille impatiente et excitée, plus il sera facile de lui faire apprécier son orgasme, et elle vous le rendra bien.

  • Important à savoir, jetez-vous à l’eau franchement et effectuez des mouvements différents à plusieurs vitesses, tantôt lents, tantôt vifs. Imaginez faire des formes avec le bout de votre langue et partez librement dans toutes les directions.

L’orgasme mixé

Là ça devient intéressant : il est possible de stimuler les deux types d’orgasmes précédents… en même temps !

C’est certainement la plus puissante extase pour une femme, à condition que vous ayez son point G bien en main.

Pour parvenir à créer l’orgasme, vous pouvez utiliser une position sexuelle qui vous permettra de la pénétrer tout en ayant la possibilité de stimuler son clitoris. Une des positions les plus amènes et des plus célèbres est l’Andromaque, face à vous (si elle fait partie des favorites chez la gente féminine c’est bien pour plusieurs raisons). Veillez à ce qu’elle soit légèrement avachie sur vous afin de ne pas vous faire mal, et appliquez divers massages tout en faisant l’amour. Délicat, c’est sûr, mais ça vaut le coup.

Vous pouvez aussi varier l’angle de la pénétration de sorte que votre pénis soit plus proche de la zone du clitoris. De cette façon vous serez plus au contact de l’os pelvien et amène à un orgasme mixé, Cela dépendra des réactions de votre partenaire : si vous notez un changement de respiration et des gémissements plus prononcés, vous êtes définitivement sur la bonne voie.

L’orgasme multiple

Il ne s’agit pas tout-à-fait d’un type d’orgasme, mais il permet de mettre la lumière sur comment apporter beaucoup de plaisir à une femme.

Parce qu’elle éprouve une jouissance en vague successive, une femme est susceptible d’éprouver plusieurs orgasmes d’affilés contrairement à l’homme qui va se rétracter rapidement. Pour représenter les choses simplement, l’orgasme féminin peut être comparé à une cocotte minutes remplie d’eau de plus en plus bouillante au fur et à mesure que l’excitation et le plaisir grandissent, jusqu’à-ce que cela finisse par déborder. Le temps que les choses se calment, plusieurs vagues d’eau auront émergées du récipient.

Même avec les meilleures stimulations possibles, il est très difficile pour un homme d’être excité immédiatement après une pénétration. Pour une femme, tant que vous multipliez les flatteries, vous pourrez la faire grimper au rideau plusieurs fois, deux, trois, cinq fois !

Et le meilleur dans tout cela, c’est que beaucoup de femmes n’ont pas conscience de leur potentiel à expérimenter autant de plaisir. A vous donc de leur faire découvrir. Il faut faire des efforts pour satisfaire une femme (et une femme a aussi sa part de travail, ne l’oublions pas), mais vous aurez mérité pour sûr sa gratitude.

Ne vous arrêtez donc pas après son premier orgasme qui n’est pas toujours facile à déceler d’ailleurs (donc inutile de s’inquiéter là-dessus car votre partenaire ne vous dira pas de cesser). Faîtes des stimulations rapides dans un premier temps, et au fur et à mesure soyez plus lent et langoureux. Chaque orgasme libère du stress, et plus le processus s’étend, plus on est détendu. Pas de forçage donc.

Exploitez surtout ce qui marche le mieux avec votre partenaire, en appliquant les conseils concernant le clitoris et le point G.

Quelques derniers points à connaître :

On peut associer l’orgasme féminin à un mot : compliqué ? Non! Diversité.

Chaque femme est différente dans sa manière de réagir aux stimulations, cependant cela ne veut pas dire qu’il est plus compliqué de la faire jouir. Il faut simplement que vous sachiez où aller et quels signes importent réellement.

Lui donner du plaisir implique de lâcher prise et de se consacrer à sa partenaire entièrement, en prenant soin de tout son corps. Les zones stratégiques sont évidemment le sexe et les seins, mais faire du toucher au niveau du coup, des épaules, sur le ventre ou encore les bras, permet d’agir sur des subtils déclencheur qui la mèneront à une extase bien plus forte.

Faîtes donc l’amour naturellement en explorant son corps en entier, et vous n’aurez pas de difficulté à l’amener au point culminant.

Les femmes ont aussi des habitudes et leur propre compréhension, leur propre instinct sur la façon donc elles fonctionnent. Bien souvent la guidance de votre partenaire sera votre meilleur atout pour un bon rapport sexuel dans lequel chacun prendra son pied. La seule chose que vous devez réellement traiter est la patience : sans pour autant faire durer le processus pendant une plombe, soyez assez patient pour savourer chaque instant jusqu’au bouquet final. Rendre votre partenaire impatiente un court instant est aussi efficace.

Toutefois, sachez que certaines femmes peuvent ne pas arriver à l’orgasme, soit parce que leur corps ne le permet pas vraiment, soit parce qu’elles ont trop d’anxiété, cette dernière étant un vrai frein à l’excitation.

Ne prenez donc pas son absence de plaisir à cœur, ce n’est pas dans la majeure partie des cas votre faute. Surtout dans une époque où nous sommes de plus en plus anxieux et déconcentrés (heureusement des habitudes saines comme le sport, la méditation et la cohérence cardiaque font des merveilles).

Et vous, que savez-vous de l’orgasme ? Avec-vous maintenant une meilleure compréhension ? Des questions à nous poser ? Les commentaires sont à vous.

Related posts

3 choses à connaître sur l’anulingus : et si on en parlait ?

Ces petites habitudes qui nuisent à votre libido

Ces objets du quotidien qui sont utilisés comme sextoys

Comment faire jouir une femme ?

3 choses à savoir pour VRAIMENT bien faire l’amour

5 astuces pour faire l’amour sous la douche