Sexo

Comment faire jouir une femme ?

Comment faire jouir une femme ?
Notez cet article

Comment faire jouir une femme ? Voilà LA question que tout homme s’est posée un jour dans sa vie !

Il est vrai que c’est loin d’être quelque chose d’évident, ce n’est pas le genre de chose qu’on apprend à l’école. Beaucoup d’hommes pensent être dans le vrai, pourtant seulement 30% des femmes connaissent l’orgasme lors d’un rapport sexuel.

Ce chiffre étonnant cache une triste réalité : la plupart des hommes ne savent pas vraiment comment s’y prendre, ou alors ils sont persuadés de le savoir mais ils sont dans l’erreur.

En clair, nous sommes face à un problème d’orgasme public !

Ces statistiques sont simplement effroyables, on comprend mieux pourquoi il y a tant d’infidélité du côté des femmes. Il est fort probable que le facteur « insatisfaite au lit » joue un rôle très important dans le phénomène, bien qu’évidemment, cela soit loin de tout expliquer !

Je vous propose tout de suite 5 conseils pour être enfin sûr de savoir comment faire jouir une femme.

1/ La mettre dans le bon état d’esprit

faire jouir une femmeLes femmes seront d’accord : une partie de jambes en l’air, ça se prépare en amont.

Un compliment bien placé, un message inopiné pour la mettre de bonne humeur, une attention particulière,… Autant de possibilités pour mettre la belle dans un bon état d’esprit, pour la mettre de bonne humeur.

Envoyez lui un message plein de sous entendus le matin de la journée où vous allez la voir, envoyez-lui une photo qui va faire son imaginaire toute la journée,…

Il s’agit de régulièrement s’occuper de la mettre dans le bon état d’esprit, la faire rire (vous connaissez le dicton), tout ce que vous aurez fait en amont vous servira à l’instant T !

2/ La faire languir avec des préliminaires dignes de ce nom

Il faut bien comprendre que le terme « préliminaires » est assez impropre, parce que pour les femmes ils représentent un acte sexuel à part entière.

Beaucoup d’hommes ont tendance à négliger ce point pour passer au plat principal plus vite, sauf que c’est la mauvaise chose à faire, il est donc hors de question de bâcler cette partie-là tant ils sont un bon moment à passer.

Plus vous allez pousser les préliminaires loin, plus la suite s’avérera croustillante !

Explorer le corps d’une femme avant de passer au va-et-vient est une nécessité, embrassez-la, caressez-la, allez dans le cou, sur le torse, le ventre et plus bas, je ne vous fais pas de dessin.

Occupez-vous de ses jambes, de ses pieds, de ses lobes d’oreille n’oubliez rien, les femmes adorent ça.

Rendez-la folle en usant de tout votre corps, puis approchez vous des zones érogènes en tournant autour, en les effleurant comme si de rien était, en vous rapprochant de plus en plus, puis stimulez lesdites zones avec tout ce dont vous disposez (doigt, lèvres, langue…), évitez juste les dents !

3/ La mener à l’orgasme dès les préliminaires

On distingue souvent les femmes clitoridiennes et vaginales.

La réalité est que vous avez tout intérêt à vous occuper de l’intégralité de son appareil génital.

Lors des préliminaires, quand vous êtes entre ses jambes, c’est le moment idéal pour la faire jouir. Le secret réside dans la stimulation simultanée du gland du clitoris et de la face antérieure du vagin.

Pour ce faire, une langue et un ou deux doigts suffisent amplement.

Pour ceux qui auraient des lacunes en anatomie féminine, le gland du clitoris est la partie supérieure du clitoris qui ressort plus ou moins et qui a la consistance d’un pois.

C’est une zone ultra-sensible (8000 terminaisons nerveuses) qu’il convient de manier avec précaution mais qui, si vous vous en occupez comme il le faut, va faire partir votre dulcinée dans les cieux (au septième ciel plus précisément).

Le meilleur moyen est d’y aller crescendo, et de préférence avec la langue. Commencez tout doucement avec des mouvements circulaires puis accélérez au fur et à mesure, variez rythme et intensité. Et surtout : fiez-vous à son langage corporel ! Si elle commence à onduler du bassin et à « vibrer », c’est très bon signe. Si elle est de marbre ou qu’elle envoie des messages sur son téléphone, c’est que vous ne devez pas vous y prendre de la bonne façon.

En même temps que tout ça, profitez-en pour stimuler la face antérieure de son vagin en faisant le signe « viens ici » avec votre index et éventuellement votre majeur. Vous reconnaîtrez la zone par sa rugosité bien caractéristique.

En clair, stimulez les deux zones en même temps, et je vous garantis que la demoiselle entre vos mains (et votre langue) va démarrer au quart de tour !

L’autre possibilité, si vous n’êtes pas partisan du cunnilingus, est d’utiliser simultanément le pouce et l’index/le majeur de la même main. Le pouce stimule le gland du clitoris pendant que l’index et le majeur stimulent le vagin.

4/ Favorisez les positions les plus stimulantes

Certaines positions sont bien évidemment plus stimulantes que d’autres.

Par exemple, lorsque le clitoris de la demoiselle est en contact avec le pubis de l’homme comme lors du missionnaire inversé, les sensations sont bien plus importantes pour la fille puisqu’elle peut moduler la friction de ses parties intimes contre celles de son homme.

De la même manière, toutes les positions qui vont entraîner une profonde pénétration sont généralement plus stimulantes que les autres, avec par exemple la levrette ou encore le missionnaire avec les jambes de la fille de part et d’autre de votre tête (ce qui augmente la profondeur de la pénétration).

5/ Questionnez-la

Il est important d’avoir un feedback verbal de la demoiselle, en particulier si c’est votre copine.

N’ayez pas honte de demander, si vous êtes cuisinier et que vous faites un repas, vous aimez bien savoir si le repas que vous avez confectionné a ravi les clients ou non.

Pour un rapport sexuel, préférez la formulation « Est-ce que tu préfères quand je fais ça ou ça ? »

Demandez-lui ses positions préférées, ses fantasmes, de manière à pouvoir la satisfaire toujours plus à chaque rapport.

En conclusion, faire jouir une femme est en définitive assez simple. Il faut simplement savoir s’y prendre, et le meilleur moyen est de profiter des préliminaires pour stimuler les deux points les plus importants dont je vous ai parlé : le clitoris et le point G. Une fois que vous avez fait ça, elle sera déjà aux anges donc vous aurez moins de pression pendant la pénétration qui suivra derrière. Évidemment, si vous lui procurez un deuxième orgasme dans la foulée, c’est encore mieux !

Et vous, quelle est votre botte secrète pour mener une femme à l’orgasme ? Répondez moi dans les commentaires !

 

Related posts

3 conseils pour réussir une fellation

Comment varier les plaisirs sexuels ?

Comment assurer lors des préliminaires avec une femme ?

Ces objets du quotidien qui sont utilisés comme sextoys

5 astuces pour faire l’amour sous la douche

Le secret de l’éjaculation féminine